This website is a place of initiation, an invitation to discover the Art of Life.

Its name pays tribute to the dragonfly, our universal emblem, evocative of the perpetual motion of Life. Indeed, Nature lies at the Centre of everything and brings us back to our own Centre.

Throughout my projects, I have always aspired to create and to convey this Art of Life. I wished to break with tradition in order to form today this ecosystem of well-being, while respecting Nature and its cycles, the land, the Men – farmers, artisans, artists, producers and freethinkers… – and the beautiful know-how.

Through the Domaine des Etangs, located in the Charente Limousine region, a place of Life and of well-being spread over 2,500 acres, in equilibrium between the Sky and the Earth.

Through the Collection Dragonfly, a universal and universalist collection of contemporary and ethnic art, minerals, objects and books, all channelling a message of wisdom, knowledge and heritage.

Through Créations Dragonfly, a line of objects that place the spotlight on the know-how of artisans, respectful of time and of natural resources. Through books, a selection of products and objects related to Nature and its observation, as well as specialties by local producers… which will soon complement the range.

And, today, through opening this “window”, dragonfly.fr, which will, I hope, reach your heart and your eyes, perhaps fill you with wonder, make you smile and, above all, reconnect you with the essential principles of Nature.

« The First Art is Nature and Life. »

Garance Primat, Dedicated Creative Entrepreneur

Your basket is currently empty.

This creation has been added to your basket

Vincent Fournier

Post Natural History

"Le futur est-il déjà passé ?"

Vincent Fournier

Diplômé en sociologie et en arts visuels, il étudie ensuite la photographie et obtient le diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 1997. D’abord directeur de création et photographe dans le milieu de la publicité et du luxe pendant plusieurs années, il part pour un grand voyage autour du monde durant l’année 2004. Il produit alors sa première série, Tour Operator, qui va poser les bases de son style photographique : jeu sur les échelles, maîtrise de la lumière naturelle, esthétique de la précision.

Des grandes mégalopoles asiatiques aux studios hollywoodiens, en passant par les paysages désertiques des Emirats ou du Nouveau Mexique, Vincent Fournier pose un regard ironique sur les mutations du monde et ses paradoxes.Passant d’un style documentaire à des images de plus en plus mises en scènes, Vincent Fournier plonge le spectateur dans des univers fictionnels, évoquant le cinéma de Kubrick ou de Tarkovski.

Des grandes mégalopoles asiatiques aux studios hollywoodiens, en passant par les paysages désertiques des Emirats ou du Nouveau Mexique, Vincent Fournier pose un regard ironique sur les mutations du monde et ses paradoxes.

Passant d’un style documentaire à des images de plus en plus mises en scènes, Vincent Fournier plonge le spectateur dans des univers fictionnels, évoquant le cinéma de Kubrick ou de Tarkovski. Fasciné par les utopies techniques et architecturales depuis l’enfance, il met en scène des lieux qui ont cristallisé les rêves d’avenir des époques passées. Il photographie les architectures futuristes de Niemeyer ou Le Corbusier, pensées comme le berceau de nouvelles « cités idéales » (série Brasilia), les centres de recherches spatiales, qui ont suscité les fantasmes et les plus ardents espoirs de toute une génération (série Space Project), ou encore des centres de recherche en robotique avec la série The Man Machine, qui propose des dialogues teintés d’humour entre l’homme et son double cybernétique.

Porteuses des espoirs et des rêves d’une époque, ces images nous invitent à réfléchir à l’évolution de notre monde, à la notion de progrès et aux attentes que nous nourrissons-nous aujourd’hui pour notre futur.